Le producteur de viande de porc Duroc d’Olives lance le label “Rouge”, son nouveau label de qualité

Voici près de cinq ans, les éleveurs de porcs Bart Mouton et Filip Van Laere lançaient sur le marché la marque Duroc d’Olives. Tous deux étaient motivés par la volonté de combattre la tendance dominante consistant à produire le moins cher possible, ceci afin d’offrir avant tout des produits sains et de qualité. Leur objectif était de déposer sur l’assiette des vrais amateurs la viande de porc la plus tendre et la plus savoureuse. En quête de la variété de porc garantissant la viande de la meilleure qualité, ils avaient porté leur choix sur le porc Duroc au pelage brun rouge caractéristique, une race présentant relativement plus de graisse intramusculaire, particularité qui se traduit par une viande plus tendre et plus goûteuse. Comme la nourriture donnée au porc détermine également la qualité de sa viande, Bart Mouton et Filip Van Laere avaient demandé conseil à l’Université de Gand. Ils avaient ainsi pu composer un menu à base de graines pures et d’huile d’olive. D’où également le nom de cette viande de porc : Duroc d’Olives. Pauvre en graisses saturées nocives pour la santé, l’huile d'olive contient davantage d’acide gras insaturé. Ce dernier se retrouve dans la graisse de la viande du porc, rendant celle-ci plus tendre et plus savoureuse. La viande de porc Duroc d’Olives a très vite rencontré les attentes des bouchers de qualité et des chefs restaurateurs toujours en quête des meilleurs produits. De la même manière, de plus en plus de consommateurs ont choisi la qualité de cette viande de porc pas comme les autres. Résultat, en l’espace de 5 ans, Duroc d’Olives s’est véritablement fait une place sur le marché, grâce à de nombreux atouts importants : un rendement de carcasse intéressant, un supplément de graisse intramusculaire et une composition d'acide gras unique. Un ‘cocktail’ qui rend la viande rentable, plus tendre, plus savoureuse et plus saine que celle que l’on trouve habituellement.

Jusqu’à récemment, l’ensemble la viande de porc Duroc d’Olives provenait d’un croisement entre des verrats Duroc et des truies landrace blanches. Toujours en quête d’améliorations, Bart Mouton et Filip Van Laere ont commencé l’année dernière à expérimenter un croisement Duroc-Duroc. Les premières tentatives de ce croisement pur ont livré une viande au goût encore plus intense. Avec cette formule 100% Duroc, l’équipe entend cibler un groupe de personnes important : les amateurs de viande aux ambitions de fins gourmets, les bouchers qui veulent offrir en permanence à leurs clients quelque chose de spécial, les chefs qui souhaitent pouvoir mettre à leur carte un produit unique. C’est ainsi qu’est né Duroc d’Olives Rouge. Une référence claire à la couleur du pelage de cette race de porc, et en même temps à la couleur plus foncée de la viande. Rouge, en français y compris en Flandre, car notre langue est celle de la gastronomie. Et rouge pour ‘red label’, symbole de la haute qualité. Avec Duroc d’Olives Rouge, Bart Mouton et Filip Van Laere rencontrent les hautes exigences de qualité des professionnels et des bons vivants, qui apprécient les merveilles culinaires. Avec Duroc d’Olives Rouge, ils veulent être certains d’occuper une place dans l’univers de la ‘haute gastronomie’. Ce n’est pas un hasard si c’est dans le restaurant du chef de l’année, Tim Boury, que le label Rouge sera été lancé officiellement ce 24 avril.

L’automne sera savoureux avec Duroc d’Olives

De la gastronomie à base de charcuterie ? Trouvez l’inspiration dans nos carnets de recettes !

De la gastronomie à base de charcuterie ? Trouvez l’inspiration dans nos carnets de recettes !

L’Huile d’Olive Duroc d’Olives : l’alliance parfaite !